Enable JavaScript to visit this website.

Impact des mutations* dans la prise en charge thérapeutique des GIST

Réf. PP-ONC-FRA-0748

Les mutations sont très fréquentes dans les GIST. La principale concerne le gène ** KIT, de manière plus rare, le gène PDGFRa. (4)
Connaître le statut mutationnel des GIST permet non seulement de mieux évaluer le pronostic de votre GIST, mais également de prédire la réponse à votre traitement médicamenteux. (4)


 Statut mutationnel des gist : que sait-on aujourd’hui ? 

Les principales mutations concernant les GIST sont les mutations du gène KIT. Ces mutations sont responsables de l’activation de la protéine correspondante. (5) Cette activation est responsable d’un manque de contrôle dans la division des cellules de Cajal (cellules responsables de la contraction du tube digestif) (6), à l’origine des GIST.
Les cellules cancéreuses développées vont se multiplier, grossir et parfois se propager dans l’organisme sous forme de métastases. (5)

Les localisations des mutations sur le gène KIT varient d’un patient à un autre. (5)

Certaines portions des gènes sont appelées « exons ». Ces exons contiennent des informations génétiques qui peuvent être modifiées ou perdues, entraînant ainsi l’activation de la protéine KIT. Une tumeur va alors de développer. (5)

L’exon le plus concerné par les mutations est l’exon 11 (60 à 65 % des patients), dans un moindre cas, l’exon 9 (5 à 10 % des patients) et plus rarement les exons 13 et 17. (5)

Le gène PDGFRa est également concerné par les mutations. (5)

 Statut mutationnel et pronostic 

Il arrive parfois que les mutations soient associées à une localisation spécifique de la tumeur. Par exemple, les mutations de l’exon 9 du gène KIT ne s’observent qu’au niveau de l’intestin grêle et du côlon. Les mutations PDGFRa, elles, sont souvent détectées au niveau de l’estomac. (7)
Ces mutations, associées à différentes localisations, seraient à l’origine de mécanismes différents conduisant au développement des GIST. (7)

La localisation anatomique de votre tumeur représenterait un facteur déterminant pour prédire le risque de rechute de votre tumeur (8).

 Orientation de la prise en charge en fonction du statut mutationnel 

Il est important de connaître votre statut mutationnel car celui-ci peut orienter le choix de votre traitement et prédire sa réponse.


Traitement chirurgical 

Une intervention chirurgicale, selon la nature de votre mutation, comprendra soit une simple surveillance, soit une résection complète (9).

Traitement médicamenteux

La réponse à votre traitement médicamenteux est susceptible de varier en fonction du statut mutationnel (7,10).
Par exemple, les patients porteurs d’une mutation sur l’exon 11 présentent de meilleurs taux de réponses aux traitements médicamenteux (7,10).
Ainsi, les mutations des gènes KIT et PDGFRa représentent des facteurs prédictifs de la réponse clinique aux traitements médicamenteux.


* Modification, spontanée ou non, de l’ADN (1).
** Portion d’ADN contenant les informations génétiques nécessaires à la fabrication d’une protéine spécifique (2). Exemple :  le gène KIT est le nom du gène contenant les informations nécessaires à l'activation de la protéine "KIT" (3).

 

Références 
1. http://www.ensemblecontrelegist.com/lexique/mutation
2. http://www.ensemblecontrelegist.com/lexique/gene
3. http://www.ensemblecontrelegist.com/lexique/gene-kit
4. Merkelbach-Bruse S. et al. Pifalls in mutational testing and reporting of common KIT and PDGFRA mutations in gastro-intestinal stromal tumors. BMC Med Genet 2010;11(1):106-20.
5. http://www.ensemblecontrelegist.com/demarche-diagnostique-des-gist
6. http://www.ensemblecontrelegist.com/lexique/cellules-de-cajal
7. Bachet J.B. et al. Prognosis and predictive value of KIT exon 11 deletion in GISTs. British Journal of Cancers 2009 ; 10&:7-11.
8. Silva et al. Chromosome copy number changes carry prognostic information independent of KIT/PDGFRA. BMC Medicine 2010;8:26-34).
9. Landi B. et al. Tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) de taille limitée (inférieur à 5 cm) : revue de la littérature et propositions pour la prise en charge. Gastroentérologie clinique et biologique 2014 ; 34 :120-133.
10. Cassier PA et Blay JY. Molecular response prediction in gastro-intestinal stromal tumors. Target Oncol 2010;5(1):29-37.

Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !