Enable JavaScript to visit this website.

Quels examens et tests permettent de confirmer le diagnostic des TNE ?

Réf. PP-ONC-FRA-0756

Les symptômes des tumeurs neuroendocrines ne sont en général pas spécifiques. Ils dépendent de la capacité de ces tumeurs à produire des hormones, ou non, du lieu où elles se situent…Autant de situations que de symptômes : douleurs, diarrhées, réactions sur la peau.
Plusieurs situations peuvent donc conduire à ce diagnostic, mais seul l’examen anatomo-pathologique permettra de le confirmer. D’autres examens seront réalisés tels que des examens biologiques (analyses de sang, d’urine…) et d’imagerie (scanner, IRM, scintigraphie…) pour avoir un bilan complet. (1,2)

 Les examens biologiques 

Les examens biologiques initiaux consistent généralement en une prise de sang et une analyse d’urine qui permettront d’identifier la présence de certains éléments et d’en mesurer la quantité.
Dans le sang, une augmentation de la chromogranine peut, dans certaines situations évoquer une TNE. Dans les urines, la présence de 5-Hydroxy Indol Acetic Acid (5- HIAA) peut être aussi révélatrice d’une TNE. (2,3)

 Les examens d’imagerie traditionnels 

Ces examens vont permettre de déterminer où se situait initialement la tumeur, comment elle a évolué et pourra aussi servir à suivre son évolution.

Plusieurs examens peuvent être réalisés :

scanner
 

- Le scanner ou TDM (Tomodensitométrie) est une technique d’imagerie médicale qui utilise les rayons X pour identifier certaines anomalies dont les tumeurs. Cet examen est réalisé après l’injection d’un produit (appelé produit de contraste) et permet d’obtenir des images en coupe du corps. Il permettra de visualiser la tumeur et de déterminer l’avancée de la maladie. (2,3,4)

 

- L’échographie permet de visualiser les organes de la région abdominale grâce aux ultrasons. Elle est surtout utile pour rechercher les métastases. (2)

 

- Dans certaines situations une écho-endoscopie sera pratiquée. Cet examen s’effectue à l’aide petit tube flexible muni d’une caméra vidéo (un endoscope), qui est introduit dans la cavité à observer (l’estomac, l’intestin, le pancréas…). Dans le cas des TNE, elle sera utilisée pour déterminer l’extension de la maladie sur d’autres organes. (2,3)

- L’IRM ou imagerie par résonnance magnétique permet d’obtenir des images du corps grâce à des ondes et un champ magnétique. Avec l’injection d’un produit de contraste (du gadolinium), il peut permet de mieux visualiser les TNE que le scanner. (2,3)

Il existe d’autres examens d’imagerie spécifiques de certaines localisations et de différents types de TNE qui pourront vous être prescrits par votre médecin.

 L’examen anatomo-pathologique 

L’examen anatomo-pathologique permet d’établir véritablement le diagnostic de tumeur neuroendocrine.
Il consiste en l’analyse d’un morceau de tumeur qui aura été prélevé au cours d’une intervention chirurgicale ou biopsie.
L’aspect et la forme permettront de confirmer le diagnostic et des examens plus poussés d’identifier le type de TNE, leur grade, l’évolution possible… (2,3)

 

Références
1. Modlin IM, Oberg K, Chung DC, Jensen RT, de Herder WW, Thakker RV, et al. Gastroenteropancreatic neuroendocrine tumours. Lancet Oncol 2008;9:61-72.
2. Institut Gustave Roussy. Les Tumeurs Neuro-endocrines. 2017. Disponible àl'adresse : https://www.gustaveroussy.fr/sites/default/files/tumeurs- neuro-endocrines-2017.pdf. Date de dernière consultation : 23 octobre 2019.
3. SociétéFrançaise de Gastroentérologie (SNFGE). Thésaurus National de Cancérologie Digestive. Chapitre : 11 - Tumeurs neuroendocrines digestives. Disponible àl'adresse : https://www.snfge.org/content/11-tumeursneuroendocrines-digestives. Date de dernière consultation : 23 octobre 2019.
4. Association Française des patients du GIST. Définition du Scanner. Disponible àl'adresse : http://www.ensemblecontrelegist.com/lexique/scanner. Date de dernière consultation : 23 octobre 2019.

Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !