Enable JavaScript to visit this website.

Quels examens permettent le diagnostic des GIST ?

Réf. PP-ONC-FRA-0743

Du fait de leur lente évolution (sur plusieurs mois, voire plusieurs années), les symptômes des GIST se manifestent peu à un stade précoce de la maladie, y compris pour les tumeurs localement avancées (1).
C’est souvent suite à un examen de routine ou à une intervention chirurgicale que l’on découvre les GIST (1).
L’analyse pathologique est le seul examen permettant de confirmer le diagnostic, bien que la présence de la tumeur puisse être révélée par d’autres examens comme le scanner, l’écho-endoscopie ou la fibroscopie (2).

 Le scanner 

Le scanner, aussi appelé tomodensitométrie, est un examen qui donne des images en coupes d’un organe. Il permet d’identifier des anomalies éventuelles telles que les lésions tumorales, les oedèmes, les hémorragies ou encore les hématomes (3).
Le scanner est essentiellement utilisé pour diagnostiquer des tumeurs de gros volume, plus rarement les petites tumeurs (4).

 L’écho-endoscopie, la fibroscopie 

Cet examen permet de visualiser l’intérieur d’une cavité telle que celle de l’estomac ou de l’intestin. Le médecin utilise un endoscope (tube muni d’une caméra) afin d’explorer la cavité. L’état des tissus filmés peut être observé sur un écran vidéo (5,6).

L’écho-endoscopie est l’examen de choix pour caractériser les lésions sousmuqueuses* oeso-gastro-duodénales ou rectales (4).

 L’analyse pathologique 

L’analyse pathologique comprend trois temps (2) :

  • - Dans un premier temps, les prélèvements chirurgicaux sont observés à l’oeil nu
  • - Puis les prélèvements biopsiques ou opératoires sont étudiés au microscope (c’est la partie dite histologique)
  • - Enfin, l’immunohistochimie permet de rechercher et d'identifier des protéines fabriquées par les cellules tumorales

Comment recueille-t-on les tissus tumoraux ?

  • Sur prélèvements opératoires (2)
    Les tissus tumoraux peuvent être issus de prélèvements opératoires. Après établissement de votre diagnostic, votre tumeur sera retirée lors d’une intervention chirurgicale. Cet échantillon sera ensuite envoyé au médecin pathologiste pour réaliser des examens qui viendront confirmer votre diagnostic. (2)
  • Sur ponction-biopsie (2)
    S’il n’est pas nécessaire de prélever votre tumeur dans un premier temps, plusieurs examens peuvent vous être prescrits (ponction-biopsie** sous échoendoscopie, biopsie profonde pendant la fibroscopie haute ou ponction sous scanner) afin d’établir votre diagnostic et d’anticiper votre prise en charge thérapeutique ultérieure. (2)

* Tissu conjonctif contenant des vaisseaux sanguins et lymphatiques (7).
** Autrement appelé « ponction cytologique », cet examen consiste à introduire une aiguille dans une partie du corps afin de prélever des cellules (8).

 

Références
1. http://www.ensemblecontrelegist.com/la-maladie
2. http://www.ensemblecontrelegist.com/demarche-diagnostique-des-gist
3. http://www.ensemblecontrelegist.com/lexique/scanner
4. Landi B. Tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) : diagnostic et traitements (hors traitements endoscopiques). Association française de formation médicale continue en hépato-gastro-entérologie.
5. http://www.ensemblecontrelegist.com/lexique/endoscopie
6. http://www.ensemblecontrelegist.com/lexique/fibroscopie
7. Les fondamentaux de la pathologie digestive © CDU-HGE. Partie II : Chapitres de synthèse - Chapitre 9 : Histologie digestive. Editions Elesevier-Masson - Octobre 2014.
8. http://www.ensemblecontrelegist.com/lexique/ponction-biopsie

Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !