Enable JavaScript to visit this website.

Traitement des GIST localisés

Réf. PP-ONC-FRA-0747

On parle de « GIST localisé » lorsque la tumeur ne s’étend pas aux autres parties du corps lors du diagnostic. La chirurgie représente dans ce cas le traitement curatif privilégié (1).
L’intervention chirurgicale effectuée variera selon la localisation de votre tumeur (2).


 Traitement chirurgical des tumeurs localisées 

La résection complète (c’est-à-dire le fait de retirer complètement la tumeur par chirurgie) représente la prise en charge de référence pour les tumeurs localisées.
Selon la localisation, l’accessibilité, la taille de la tumeur, et selon votre état général, le geste opératoire sera différent (1).

Il peut arriver que votre tumeur ne soit pas opérable dans un premier temps. La prise en charge thérapeutique s’orientera alors vers un traitement médicamenteux (3).

 Traitement chirurgical des gist de l’estomac 

La taille de la tumeur déterminera l’étendue du geste opératoire (1).
En général, le chirurgien effectue une ablation d’une partie de l’estomac pour prélever la totalité de la tumeur. A cela s’ajoute le prélèvement d’une marge de tissus sains pour éviter que d’éventuelles cellules tumorales ne se propagent dans le reste de l’organe. Le reste de l’estomac restera intacte. (1).

Si votre tumeur est trop importante, votre estomac sera possiblement retiré dans sa totalité, ainsi que d’autres organes proches (rate, pancréas, côlon) (1).

 Traitement chirurgical de l’intestin grêle 

Tout comme pour l’estomac, le chirurgien effectue une résection de la partie de l’intestin concernée par la tumeur ainsi que d’une marge de tissus sains (1).

 Traitement chirurgical du rectum 

La chirurgie du rectum, du fait qu’elle puisse endommager le sphincter anal, peut perturber par la suite votre confort digestif (1). De plus, l’ablation d’une marge saine est plus compliquée à effectuer (1).
C’est pourquoi votre médecin vous prescrira sans doute, au préalable, un traitement médicamenteux avant d’effectuer la chirurgie pour diminuer la taille de votre tumeur et ainsi la retirer plus facilement (1,4).

 Traitement médicamenteux (en prévention de la rechute) 

Bien que la chirurgie des GIST soit efficace, le risque de rechute est non négligeable (1). C’est la raison pour laquelle on utilise le terme de « rémission complète » et non celui de « guérison » (1).
Dans le cas où le risque de rechute est élevé, votre médecin pourra vous prescrire un traitement adjuvant médicamenteux pour limiter le risque de rechute.
Celui-ci permettra de d’éviter le développement de nouvelles cellules cancéreuses et donc de limiter la propagation de votre tumeur à d’autres parties du corps quelques mois ou quelques années après la chirurgie (1).


Références
1. http://www.ensemblecontrelegist.com/prise-en-charge-des-gist-localises
2. Thésaurus National de Cancérologie Digestive. Chapitre 12 : Tumeurs stromales gastro-intestinales - 10/12/2018.
3. http://www.ensemblecontrelegist.com/prise-en-charge-des-gist-metastatiques-etou-inoperables
4. https://www.e-cancer.fr/Dictionnaire/T/traitement-neoadjuvant

Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !