Enable JavaScript to visit this website.

Cancer : doit-on en parler aux enfants ? 

Réf. PP-ONC-FRA-0425

Dès l'annonce de la maladie, faut-il en parler aux enfants ? Et comment l’expliquer ? Parmi les multiples questions que provoquent l'annonce d'un cancer, l'information à apporter aux plus jeunes fait naturellement partie de vos préoccupations.

 Cancer et enfants : tout dire ou ne rien dire ? (1) 

 « Les enfants ne vont pas bien si on ne leur dit pas la vérité. Les mensonges les tourmentent, de la même manière qu’ils nous tourmentent, nous, les adultes. »
 
Henning MANKELL

L'expérience des groupes de soutien aux enfants de parents malades et à leur famille l'a démontré : il est préférable d'instaurer un vrai dialogue parents-enfants, en évitant autant que possible de masquer la vérité. L’angoisse que la maladie génère chez vous et les perturbations du rythme familial qu'elle entraîne n’échappent pas aux jeunes enfants et les inquiètent. Mieux vaut ne pas leur dissimuler la réalité, mais plutôt répondre au fur et à mesure à leurs questions en choisissant des termes adaptés à leur âge pour leur expliquer. Les adolescents, eux, ont parfois tendance à cacher leur anxiété derrière des comportements déroutants : fuite du foyer familial, désintérêt apparent... Ils adoptent en fait les mêmes mécanismes de défense que les adultes, mais les expriment de manière plus violente.

 Comment parler du cancer aux enfants? (2),(3),(4),(5) 

Les informations suivantes n'engagent que la responsabilité du psycho-oncologue Giacomo DiFalco qui s'est exprimé de manière totalement indépendante sur la base de son expérience et de références bibliographiques.

En tant que parents, il est naturel de vouloir mettre ses enfants à l’abri des épreuves. Mais tout comme les bons moments, les épreuves sont formatrices et participent à la construction de l'individu. C’est cette vérité qu’il faudra garder en tête au moment de l’annonce.

Il n’est pas rare que les parents se sentent coupables d’avoir à annoncer que papa ou maman est malade : cette culpabilité n'est pas justifiée car la maladie n'est pas un choix. 
Par ailleurs, les enfants, comme les adultes, ont toujours plus peur de ce qui leur est caché. L’imagination amplifie toujours les faits et, bien souvent, les rend plus anxiogènes qu’ils ne le sont en réalité. Une raison supplémentaire d'être transparents avec vos enfants quant aux événements qui touchent votre famille.

Les clés pour instaurer le dialogue :

  • Attendre d’avoir quelques éléments de réponses positifs à pouvoir fournir aux enfants avant de leur expliquer la situation : la date du début du traitement, par exemple.
  • Leur parler au présent : papa ou maman a un cancer, papa ou maman décide de se soigner, le docteur lui donne des médicaments pour combattre la maladie… Tout ce qui porte sur le futur est incertain, que l’on soit malade ou non. Les enfants sont essentiellement en prise avec le présent : leur parler du futur rend votre discours moins concret.
  • Répondre à leurs questions, au fil du temps, plutôt que tout leur dire d’un seul coup. Contrairement à ce que pensent les adultes, leurs préoccupations ne sont souvent pas les mêmes que les vôtres : leurs interrogations peuvent vous surprendre par leur caractère très "terre à terre".

Adopter une attitude ouverte au dialogue permettra à vos enfants d'avoir une vision claire de la réalité. Même si cela n'est pas simple, essayez de ne pas réduire votre quotidien au cancer : la vie doit malgré tout continuer et les plus jeunes doivent sentir qu'ils occupent toujours leur place au sein de la famille. Enfin, n'hésitez pas à vous faire aider par un professionnel ou une association si vous sentez que la communication a du mal à s'établir ou que vos enfants sont en détresse.

 

Références
1. SOR Guide, Vivre auprès d’une personne atteinte d’un cancer, La Ligue contre le cancer, disponible à : https://www.sfpo.fr/download/Guide-Vivre-aupres-personne-atteinte-cancer.pdf, consulté le 17/01/2019.
2. « Savoir attendre », François Roustang, Odile Jacob, 2006
3. « Je suis une idée », G. Di Falco, Incipit en W, 2016
4. « La réalité de la réalité », Paul Watzlawick, Éditions du Seuil, 1978
5. « Faites vous-même votre malheur », Paul Watzlawick, Éditions du Seuil, 1984

Fiche conseil

Comment en parler aux enfants?

Télécharger
  • Congés spéciaux et hébergement

    Congés spéciaux et hébergement pour accompagner un proche atteint d’un cancer

    Vous pouvez obtenir un congé spécial pour être auprès d'un proche malade le temps de son traitement ou être hébergé près de son lieu d'hospitalisation. 

    Lire l'article
Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !