Enable JavaScript to visit this website.

L’hormonothérapie : en quoi consiste-t-elle ?

Réf. PP-ONC-FRA-1154

L’hormonothérapie fait partie des traitements dits généraux ou systémiques.1 L’objectif de ce type de traitement est de cibler les cellules cancéreuses présentes. Il s’agit donc de la base du traitement de votre proche pour lutter contre son cancer du sein métastatique hormonosensible.2


 Comment fonctionne une hormonothérapie ? 

Dans le cas du cancer du sein, certaines hormones telles que l’œstrogène ou la progestérone stimulent la croissance des cellules tumorales. L’hormonothérapie est un traitement qui cible les cellules cancéreuses possédant à leur surface des récepteurs à ces hormones. Elle agit en s’opposant à l’effet stimulant des hormones. Les cancers du sein possédant ces caractéristiques sont dits hormonosensibles.1

Majoritairement sous forme orale, certaines hormonothérapies peuvent également être injectées en intramusculaire.1,3 Comme la majorité des traitements, votre proche peut en bénéficier seul ou en association avec d’autres médicaments.1,2,3 L’hormonothérapie fait référence à plusieurs catégories de traitements systémiques, qui agissent dans tout l’organisme.1 Les différentes catégories sont les suivantes : 

  • les anti-œstrogènes1,2,3 : ces molécules entrent en compétition avec les œstrogènes au niveau des récepteurs présents à la surface des cellules cancéreuses et bloquent l’effet de stimulation des hormones sur les cellules tumorales.
  • les inhibiteurs de l’aromatase1,2,3 :  ces médicaments bloquent l’aromatase, une enzyme qui permet de transformer certaines hormones (androgènes) en quantité réduite d’œstrogènes chez les femmes ménopausées. 
  • les analogues de la LH-RH1,2 : utilisés dans certains cas, ces médicaments stoppent la production des hormones féminines par les ovaires chez les femmes non ménopausées. Cela revient à induire une ménopause avec les symptômes qui lui sont associés. 

 Dans quels cas est utilisée l’hormonothérapie ? 

L’utilisation d’une hormonothérapie et le choix d’un traitement seront liés à : l’hormonosensibilité de la tumeur, le statut hormonal (si votre proche est ménopausée ou non), le stade de la maladie (si le cancer est étendu à d’autres organes ou non), le temps écoulé depuis le diagnostic, et ses traitements antérieurs.1,2

Ce traitement peut être proposé : 

  • Avant la chirurgie, pour réduire la taille d’une tumeur et accéder à une chirurgie conservatrice (hormonothérapie néoadjuvante),1,3
  • En association avec une chirurgie, pour diminuer le risque de récidive dans le sein opéré (hormonothérapie adjuvante),1,3
  • En présence de métastases, seul ou en association à d’autres médicaments pour stabiliser l’évolution de la maladie1

L'hormonothérapie peut être associée dans certains cas à des thérapies ciblées afin de renforcer son action (exemple : l'ajout d'un iCDK4/6 pour les cancers métastatiques RH+/HER2-)4

Si votre proche a déjà reçu une hormonothérapie au cours de l’évolution de la maladie et que son cancer est toujours hormonosensible, il peut toujours en recevoir aujourd’hui. Même si un cancer hormonosensible peut devenir hormonorésistant avec le temps, son traitement et sa prise en charge seront adaptés pour répondre au mieux à ses besoins.2

LHRH = Luteinizing hormone-releasing hormone.

 

Références
1. INCa. Les traitements des cancers du sein. Collection Guides patients. Octobre 2013.
2. ESMO. Cancer du sein – Qu’est-ce que le cancer du sein ? Patient guide series. 2013.
3. Fondation ARC. Cancer du sein : les traitements. Les cancers du sein. Février 2020. 
4. Sablin MP, et al. Les inhibiteurs du cycle cellulaire et cancer du sein hormonodépendant. Bull Cancer 2017; 104:114-122. 

Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !