Enable JavaScript to visit this website.

La radiothérapie dans le traitement du cancer

Réf. PP-ONC-FRA-0448

La radiothérapie est l'une des armes thérapeutiques les plus connues pour lutter contre le cancer, avec la chirurgie et la chimiothérapie. Il s’agit d’un traitement fréquent mais pas systématique ; son indication dépend du type de la tumeur, de sa localisation, de son stade d’évolution et de l’état général de la personne.


 Qu’est-ce que la radiothérapie exactement (1) ? 

C’est un traitement locorégional des cancers qui consiste à utiliser les rayonnements pour détruire les cellules cancéreuses en bloquant leur capacité à se multiplier. L’irradiation locale vise à détruire ces cellules tout en préservant autant que possible les tissus sains et les organes voisins.

Les rayons utilisés sont des photons ou des électrons. Ils pénètrent le corps avec énergie en provoquant des perturbations à l’intérieur des cellules cancéreuses et les empêchant ainsi de se multiplier ou les conduisant à se laisser mourir. Il est essentiel de concentrer le plus possible l’irradiation pour préserver tous les tissus sains et éviter les effets secondaires. 

La dose de rayons utilisée est déterminée pour chaque patient : une dose suffisante pour détruire les cellules cancéreuses mais qui ne doit pas être trop toxique pour les organes environnants. Cette dose varie en fonction du type de tumeur et de l’organe touché.

 Les différentes techniques de radiothérapie 

Selon la localisation de la tumeur de votre proche, le médecin peut choisir de mettre en œuvre l’une ou l’autre technique : 

  • la radiothérapie externe : les rayons (photons de haute énergie ou électrons) sont émis en faisceau par une machine appelée « accélérateur linéaire de particules ». Ils sont dirigés vers la zone à traiter et ils traversent la peau pour atteindre la tumeur. La radiothérapie externe est dite transcutanée, 
  • la curiethérapie : les rayons sont émis par des sources radioactives (iridium, césium ou iode) qui se présentent sous la forme de grains, de fils ou de micro-sources. Ces sources radioactives sont implantées directement à l’intérieur de l’organisme (via un applicateur spécial ou placées dans des aiguilles implantées à l’intérieur de la tumeur).

 Comment se déroule une séance (1)

Une radiothérapie externe comporte quatre étapes majeures :

  • le repérage de la zone à traiter ou phase de simulation,
  • le calcul de la distribution de la dose (dosimétrie) : cette étape ne nécessite pas la présence de votre proche,
  • le traitement proprement dit,
  • la surveillance pendant et après le traitement.

La phase de repérage permet de déterminer avec précision les contours de la zone à traiter ainsi que les différents organes sains à proximité, pour permettre de déterminer les faisceaux de rayons que le radiothérapeute va utiliser, leurs dimensions et leurs orientations. Plusieurs points de repère pourront être dessinés ou tatoués sur la peau pour permettre la mise en place des faisceaux d’irradiation lors de chaque séance de traitement. La position que votre proche adoptera pendant ce repérage sera à reprendre lors de chaque séance.
Bon à savoir : le tatouage est indélébile. Votre proche peut demander à ne pas être tatoué s’il ne souhaite pas garder de traces. 

L’étape de la dosimétrie permet de définir les doses de radiothérapie à administrer en fonction du type et du stade du cancer de votre proche, de l’organe à traiter, de l’âge et des traitements antérieurs. Les paramètres sont choisis et validés avec le radiothérapeute pour optimiser le traitement et épargner au maximum les organes sains situés à proximité.

Le traitement en lui-même nécessite plusieurs séances, dont le nombre exact et le calendrier seront déterminés en fonction des propres particularités de votre proche. La salle de radiothérapie respecte des normes de radioprotection et votre proche y sera installé dans la position qui a été déterminée pendant la phase de repérage. Les rayons sont toujours dirigés de façon très précise vers la zone à traiter – ils ne se voient pas et ne s’entendent pas. Votre proche sera seul dans la salle mais toujours en contact avec le personnel soignant grâce à des caméras et des micros. Une séance dure quelques minutes. 

Le suivi est une surveillance à court et à long terme, régulière et adaptée, qui permet de contrôler l’efficacité de la radiothérapie et de prendre en charge d’éventuels effets secondaires. Le rythme de la surveillance varie selon le type de cancer.

Les séances de radiothérapie ont lieu plusieurs fois par semaine pour une durée variable. La plupart du temps, la radiothérapie ne nécessite pas d’hospitalisation. 

 Les effets secondaires possibles 

Comme tout traitement, la radiothérapie peut entraîner des effets secondaires dans la région traitée. Ils ne sont que transitoires et varient d’un patient à l’autre. Comme ils sont bien connus, il est essentiel de les mentionner à l’équipe soignante afin d’obtenir leur conseils pour limiter leur apparition.

Il existe des effets secondaires immédiats, qui surviennent dans les semaines qui suivent, ou plus tardifs, qui peuvent apparaître plusieurs mois après la fin du traitement.

Parmi les effets secondaires généraux on note la fatigue, les troubles sexuels, les problèmes de fertilité, une réaction inflammatoire au niveau de la région irradiée ou encore des effets sur le sang.
Spécifiquement en fonction de la zone traitée, on peut constater des réactions cutanées, des maux de tête parfois accompagnées de nausées et vomissements, ou des irritations. 

Les effets secondaires tardifs, qui apparaissent beaucoup plus tard, varient en fonction de la localisation, de la dose, de la  sensibilité individuelle et de l’âge. Ils surviennent au niveau de la zone irradiée mais sont aujourd’hui de plus en plus rares.  

Les médecins et les équipes soignantes du département de radiothérapie seront toujours à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous donner des conseils personnalisés à vous et votre proche.

 

Référence
1. INCa. Comprendre la radiothérapie. Guide de référence. Octobre 2009.

Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !