Enable JavaScript to visit this website.

Les effets gastro-intestinaux : un effet indésirable des traitements anti-cancéreux

Réf. PP-ONC-FRA-0457

Vos traitements sont susceptibles de perturber votre transit intestinal et de provoquer des nausées, des vomissements, des diarrhées ou de la constipation. Il existe des moyens de les prendre en charge afin de limiter leur impact sur votre qualité de vie.


 Pourquoi ces troubles surviennent-ils ? 

Chaque médicament utilisé en cancérologie a une toxicité particulière et agresse donc davantage un certain type de cellule. C’est la raison pour laquelle ils entrainent parfois des effets secondaires, parmi lesquels les effets secondaires digestifs(1).

Ce que vous devez retenir : (1)

  • les effets gastro-intestinaux apparaissent dans les jours qui suivent le traitement,
  • l’action préventive de certains médicaments peut limiter l’intensité et la fréquence des nausées et les vomissements,
  • les troubles gastro-intestinaux ne vont pas être retrouvés chez tous les patients, ni avec la même intensité,
  • il est important de ne pas négliger ces effets pour conserver le bon déroulement de votre traitement.

 Nausées et vomissements 

Les nausées et vomissements peuvent apparaître dans les minutes qui suivent l’administration des agents chimiothérapeutiques et durent rarement plus de 72 heures(1). Il est très courant dans ce cas de se voir prescrire un traitement avant, pendant et après la chimiothérapie pour réduire les risques de nausées et de vomissements, y compris anticipatoires(1). Il s’agit de médicaments appelés antiémétiques. Si ces effets indésirables apparaissent malgré le traitement préventif, signalez-le à votre médecin.

 Comment limiter les nausées et vomissements (1)

À faire

  • Privilégier les aliments froids ou tièdes qui sont moins odorants que les aliments chauds,
  • privilégier plusieurs petits repas, plutôt que deux repas traditionnels plus longs à digérer,
  • boire plutôt avant ou après les repas. Les boissons gazeuses fraîches, à base de cola notamment, aident parfois à diminuer les nausées,
  • manger lentement en mastiquant bien, afin de faciliter la digestion,
  • manger légèrement avant et après le traitement.

À éviter

  • Le tabac,
  • les aliments lourds, difficiles à digérer comme les aliments frits, gras ou épicés,
  • boire pendant les repas.

 D'autre effets secondaires et leur prise en charge 

En cas de diarrhées(1)

  • Buvez au minimum 2 litres par jour par petites quantités, fréquemment et de préférence à température ambiante (eau, tisanes),
  • choisissez une alimentation riche en carottes cuites, pommes de terre, riz,  pâtes et bananes. Ils contiennent peu de fibres ou des fibres dites « solubles »,
  • évitez le café, les boissons glacées, le lait, les fruits et légumes crus, les céréales et le pain complet.

En cas de constipation(1)

  • Buvez au minimum 2 litres par jour par petites quantités, fréquemment et de préférence à température ambiante (eau, tisanes),
  • choisissez une alimentation riche en fibres comme les fruits et légumes frais, les compotes de pruneaux,
  • consommer modérément des céréales et du pain complet,
  • faire de l’exercice de façon régulière,
  • boire un verre d’eau glacée ou un jus de fruit au réveil. 

Les symptômes à signaler rapidement à votre médecin 

  • Une diarrhée qui dure plus de 24 heures ou accompagnée de fièvre ou de vomissement,
  • une constipation persistante,
  • du sang dans les selles,
  • des maux de ventre, des ballonnements ou des crampes abdominales,
  • de la fièvre,
  • des nausées ou des vomissements,
  • une perte d’appétit.

Les effets secondaires gastro-intestinaux de votre traitement anti-cancéreux ne doivent pas être pris à la légère : en agissant sur votre nutrition, ils peuvent handicaper l'efficacité de la prise en charge. Une alimentation suffisante et pourvoyeuse de nutriments en quantité suffisante est en effet essentielle. Si les effets secondaires vous dépassent, demandez à votre médecin de vous orienter vers un(e) nutritionniste ou  de bénéficier de conseils diététiques.

 

Référence
1. INCa. SOR « Comprendre la chimiothérapie ». Guide d’information. Réédition, actualisée en 2008.

  • Les effets des traitements contre le cancer sur le sang

    Le cancer et ses traitements modifient votre équilibre sanguin. À la clé : anémie, saignements… Des solutions existent pour limiter les désagréments.

    Lire l'article
Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !