Enable JavaScript to visit this website.

Prise en charge du cancer : qui sont les soignants ?

Réf. PP-ONC-FRA-0358

Au cours de son traitement, votre proche atteint d'un cancer et vous-même serez amenés à rencontrer de très nombreux professionnels de santé (médecins, personnels paramédicaux…) à l'hôpital, en ville ou à domicile. Découvrez leur fonction.

 

 À l’hôpital 

Différents médecins spécialistes peuvent intervenir pour la prise en charge d’un cancer :

  • Le médecin référent(1) est le médecin auquel le patient a été adressé ou le médecin désigné par le centre comme interlocuteur privilégié. Il assure le lien avec le médecin traitant et donne au patient les informations concernant la prise en charge de sa maladie.
  • L’oncologue médical est le spécialiste des traitements médicaux du cancer, par les chimiothérapies, l’hormonothérapie ou les thérapies ciblées(1).
  • L’oncogériatre est le médecin qui s’occupe des patients âgés atteints de cancer afin de trouver un traitement adapté à leur situation spécifique(2).
  • L’hématologue est le médecin spécialiste des maladies du sang.(1)
  • Le chirurgien réalise l’ablation des tumeurs et les biopsies(1).
  • Le radiothérapeute traite les cancers par des rayons. Il peut s’agir de radiothérapies externes ou de curiethérapies (dans ce cas, la source radioactive est placée au contact ou à l’intérieur de la tumeur). En collaboration avec un physicien et un dosimétriste, il calcule la dose de rayons nécessaire à la destruction de la tumeur et planifie les séances(1).
  • Le radiologue réalise les examens d’imagerie nécessaires à la visualisation de la tumeur(1).
  • L’anatomo-pathologiste ou pathologiste est le médecin qui analyse des cellules ou tissus prélévés sur la personne malade. Son rôle est essentiel dans le diagnostic : il permet de déterminer le stade de la maladie et dans certains cas des mutations dans les cellules de la tumeur, ce qui permet l’orientation du choix des traitements(1).

Après le diagnostic et le premier bilan, une réunion de concertation pluridisciplinaire, rassemblant au moins trois des spécialistes ci-dessus a lieu pour examiner le dossier de chaque patient et proposer un plan de traitement personnalisé. Celui-ci sera présenté au patient par le médecin référent(1).

  • L’anesthésiste-réanimateur est le médecin qui prend en charge la personne malade avant, pendant et après une opération chirurgicale. C’est lui qui l’endort, la surveille, assiste à son réveil et si nécessaire prend en charge la douleur après l’intervention(1).
  • L’infirmière d’annonce et de coordination médicale joue un rôle important dans certains services, en intervenant après la consultation médicale, pour reformuler les informations qui n’auraient pas été bien comprises, donner des explications complémentaires et répondre aux questions du patient et de sa famille(1).
  • Le pharmacien contrôle, prépare et délivre les médicaments prescrits par les médecins(1).
  • Des médecins spécialistes de la douleur (7) (algologues) interviennent quand la douleur résiste aux traitements classiques.
  • Des professionnels paramédicaux (infirmièr(e)s, aides-soignant(e)s, kinésithérapeutes, diététicien(ne)s...) assurent les soins quotidiens.
  • Le psycho-oncologue ou l’onco-psychiatre est un psychologue ou un psychiatre formé à la prise en charge des difficultés psychologiques en rapport avec le cancer. Il peut apporter un soutien aux personnes qui le désirent, lors des différentes phases de la maladie(1)

Selon les cas, d’autres professionnels pourront intervenir (1)

  • un ergothérapeute pour retrouver les gestes quotidiens, adapter l’environnement à un handicap et préserver l’autonomie,
  • un orthophoniste pour rééduquer la voix, la parole ou la déglutition après une opération de la bouche ou de la gorge,
  • le stomathérapeute pour réaliser les soins de stomie (une stomie, ou « anus artificiel » correspond au raccordement du tube digestif, intestin grêle ou côlon, à la peau) et apprendre aux patients à les réaliser lui-même,
  • L’assistante sociale aide le patient à résoudre ses difficultés économiques et sociales et le guide dans ses démarches.

Chacun de ces professionnels peut apporter des éléments d’information à votre proche et l’aider à satisfaire son besoin d’autonomie. Ils sont tous soumis au secret professionnel.

 Les soignants en ville 

  • Le médecin traitant reçoit le compte-rendu de l’hospitalisation et coordonne les soins après la sortie de l’hôpital. C’est lui qui fait la demande d’affection longue durée, pour une prise en charge des soins à 100 % par la Sécurité sociale(1).
  • Le pharmacien contrôle, prépare et délivre les médicaments prescrits par les médecins. Il connaît bien les substances et peut notamment renseigner votre proche et vous-même sur les doses, les horaires, la fréquence des prises et les effets indésirables des médicaments(1).

 Les soignants au domicile 

En fonction des besoins, divers professionnels pourront intervenir à domicile : infirmièr(e), aide-soignant(e), kinésithérapeute, ergothérapeute...

  • L'infirmièr(e) libéral(e)(8) : les soins infirmiers peuvent être assurés par des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) ou des professionnels libéraux. Ces soins sont remboursés, à condition qu’ils aient été prescrits par un médecin(7). Pour trouver un(e) infirmièr(e) libéral(e) près du domicile de votre proche ou près de chez vous : http://www.ordre-infirmiers.fr/les-infirmiers/annuaire.html
  • Le masseur-kinésithérapeute(1) est spécialisé dans la rééducation des mouvements des différentes parties du corps. Son intervention a pour but d’aider le patient à maintenir ou récupérer une facilité de mouvements(12).
  • L’auxiliaire de vie sociale(3) apporte une aide dans certaines tâches de la vie quotidienne auprès de la personne dépendante (s’habiller, se nourrir, préparer et prendre ses repas…) ainsi qu’une aide à la toilette, aux changes et aux transferts du lit au fauteuil(14). Pour trouver un auxiliaire de vie proche de son domicile, connectez-vous sur le site de l’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles (UNA) : http://www.una.fr/3914-S/accedez-aux-services.html ou contactez votre mairie ou une assistante sociale.
  • L’ergothérapeute(4) est spécialisé dans le traitement des troubles et des handicaps physiques ou psychiques. Il aide les personnes à se réadapter dans leur vie personnelle et contribue à leur réinsertion dans leur milieu professionnel. Il propose diverses solutions techniques, qui vont de l’aménagement de l’habitat à la résolution de problèmes d’habillage, et un programme d’activités adaptées : tâches domestiques, travail manuel, expression artistique, activités physiques…
  • Une assistante sociale(1) peut être sollicité(e) directement, auprès de la mairie, de la caisse d’allocations familiales ou de la caisse primaire d’assurance maladie. Un guide « Démarches sociales et cancer » peut être téléchargé sur le site de l’Institut national du cancer (INCa). 
  • Les réseaux régionaux et territoriaux en cancérologie sont des structures composées d’une équipe pluridisciplinaire (établissement de santé, médecin traitant, médecins du travail, assistantes sociales, infirmières libérales, etc.) qui facilitent la prise en charge et le suivi des patients atteints de cancer et assurent la coordination entre les centres de soins et les professionnels de ville(10). Il est important de les contacter afin de faciliter une prise en charge au domicile dans la continuité des soins prodigués à l’hôpital. Chaque région possède son réseau régional de cancérologie(5). La liste des différents réseaux est disponible sur le site d’Europa Donna : http://www.europadonna.fr/7.aspx?sr=1
  • Les soins palliatifs sont des soins actifs et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire. Ils visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance physique, à sauvegarder la dignité de la personne malade en fin de vie et à soutenir son entourage. Ils peuvent être dispensés au domicile et dans ce cas sont coordonnés par des réseaux ou équipes mobiles de soins palliatifs(6). Pour trouver un réseau de soins palliatifs : http://www.sfap.org/annuaire  

 

Références
1. « Vivre pendant et après le cancer ». SOR SAVOIR PATIENT: guide d’information et de dialogue à l'usage des personnes malades et de leurs proches. FNCLCC en partenariat avec la Ligue nationale contre le cancer, octobre 2007.
2. INCa. Oncogériatrie. https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/L-organisation-de-l-offre-de-soins/Oncogeriatrie, 18/01/2019
3. INCa. Aide à la personne. https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Demarches-sociales/Apres-une-hospitalisation/Aides-a-la-personne, 18/01/2019
4. INCa. Défintion de l’ergothérapeute. http://www.e-cancer.fr/Dictionnaire/E/ergotherapeute,18/01/2019
5. Site Europa Donna : http://www.europadonna.fr/7.aspx?sr=1,18/01/2019
6. SFAP. Les soins palliatifs en France. http://www.sfap.org/rubrique/les-soins-palliatifs-en-france,18/01/2019
7. Définition algologue - https://www.e-cancer.fr/Dictionnaire/E/ergotherapeute,18/01/2019
8. https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Votre-prise-en-charge/Soins-a-domicile/Soins-infirmiers-domicile,18/01/2019

  • Le Secret Médical

    Secret médical : votre vie privée respectée

    Les soignants (médecins, paramédicaux…) qui interviennent dans la prise en charge de votre proche atteint d'un cancer sont astreints au secret médical.

    Lire l'article
Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !