Enable JavaScript to visit this website.

Travailler avec un cancer, votre vie professionnelle ou étudiante avec la maladie

Réf. PP-ONC-FRA-0403

Selon votre état de forme et votre type de cancer, vous pourrez poursuivre votre activité professionnelle ou étudiante moyennant quelques aménagements pendant la durée de votre traitement. 

 Poursuivre son activité professionnelle avec un cancer(1),(2) 

Si la fatigue n’est pas trop intense, continuer à travailler peut être bénéfique : vous préservez votre équilibre, vos relations sociales et une bonne image de vous. Votre temps et votre poste de travail peuvent être aménagés : renseignez-vous auprès du service des ressources humaines, des délégués du personnels ou du médecin du travail.

Après un temps d’arrêt maladie, vous pouvez reprendre le travail dans le cadre d'un temps partiel thérapeutique. Prescrit par le médecin traitant et soumis à l'approbation de votre employeur, cet aménagement du temps de travail doit également être validé par votre caisse d’Assurance maladie (CPAM), qui compense votre perte de revenus en vous versant totalement ou partiellement les indemnités journalières. Le temps partiel thérapeutique est accordé par période de 3 mois et ne peut excéder 12 mois au total.

Après un arrêt de travail d'au moins 30 jours pour maladie non professionnelle, vous devez vous soumettre à une visite médicale obligatoire de reprise. Si le médecin déclare une inaptitude, votre employeur est tenu de chercher à vous reclasser dans l’entreprise.

L’inaptitude définitive au poste de travail avec l’impossibilité de reclasser, l’absence répétée ou prolongée perturbant le bon fonctionnement de l’entreprise peuvent constituer des causes de licenciement(3).

 Poursuivre ses études supérieures avec un cancer(4) 

Que le diagnostic ait été posé avant votre entrée dans l'enseignement supérieur ou pendant vos études, il vous est possible de continuer votre cursus, avec les aménagements nécessaires à votre état de santé. Vous pourrez en effet bénéficier de dispenses d’assiduité afin de bien suivre votre traitement, de la possibilité d'étaler vos modules sur plusieurs semestres (voire un an) et d’être accompagné lors de vos examens. Des espaces de repos peuvent également être mis à votre disposition au sein de votre établissement. 


Afin de mettre en place ces dispositifs, adressez-vous au service d’accompagnement des étudiants handicapés, de médecine préventive ou bien à des services qui peuvent être propres à chaque établissement.

Poursuivre une activité professionnelle ou scolaire reste compatible avec le traitement de votre cancer si votre état général le permet. N'hésitez pas à solliciter les conseils du médecin du travail ou du service social de votre université. 

 

Références
1. « Reprendre le travail ». Site Internet Cancer info. Institut national du cancer en partenariat avec la Ligue nationale contre le cancer.
http://www.e-cancer.fr/cancerinfo/vos-demarches/vie-professionnelle/reprise-du-travail/les-modalites, consulté le 12/09/2018
2. « Temps partiel thérapeutique ». Site de l’Assurance maladie. https://www.ameli.fr/entreprise/vos-salaries/arret-travail/reprise-temps-partiel/reprise-temps-partiel, consulté le 12/09/2018
3. Vos droits - service public http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F133.xhtml, consulté le 12/09/2018
4. Démarches sociales et cancer. Institut National du Cancer. Janvier 2018

Fiche conseil

La protection juridique, pendant et après le cancer

Télécharger
  • Les associations

    Le soutien indispensable des associations d’aide aux malades du cancer

    Rompre l'isolement, partager son expérience (traitements, quotidien…)… : les associations de patients sont complémentaires des équipes médicales. 

    Lire l'article
Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !