Enable JavaScript to visit this website.

Vie affective et sexuelle pendant le cancer du sein métastatique

Réf. PP-ONC-FRA-1159

Suite à l’annonce du cancer de votre proche, l’équilibre personnel et familial est certainement perturbé. La maladie et ses traitements ont pu altérer certains aspects de sa vie que ce soit dans ses relations avec vous comme dans sa vie intime.1


 Se faire aider par l’équipe médicale 

De nombreux changements ont impacté son quotidien depuis l’annonce de la maladie et le début de son traitement.1,2 Elle est témoin de l’apparition de symptômes, des effets secondaires voire de séquelles d’un point de vue physique et psychologique.2,3 Malgré ces épreuves, il est important pour elle de se réapproprier son corps. 

Certains effets secondaires des traitements peuvent nuire à son bien-être physique et se répercuter sur sa vie sexuelle. En effet, il se peut qu’elle ait remarquée des désagréments qui affectent directement ou non sa vie intime comme une sécheresse vaginale, des bouffées de chaleur ou une baisse de la libido. Ainsi, ses rapports sexuels peuvent se révéler inconfortables voire douloureux. Si elle en ressent le besoin, il est donc important qu’elle en parle à son médecin qui saura l’aider.1,3

Il ne faut pas qu’elle soit gênée, elle peut confier toutes ses inquiétudes et les questions qui lui paraissent importantes à l’équipe médicale qui la suit. Elle sera disposée à l’aider et à lui donner des conseils adaptés à sa situation. Elle pourra également la rediriger vers des professionnels spécialisés qui pourront répondre à ses questions.1,2

Dans ces moments difficiles, une activité physique adaptée ainsi qu’un accompagnement psychologique peuvent l’aider à reprendre confiance en elle, dépasser ses peurs et vivre cette situation au mieux.2

 En parler ? 

Il est tout à fait possible de poursuivre une vie sexuelle pendant le traitement en veillant à adapter certaines des habitudes telles que la prise obligatoire d’une contraception pour certains traitements anticancéreux pour lesquels une grossesse est déconseillée par exemple.3
 
Bien plus qu’un acte physique, la sexualité se retrouve dans toutes marques d’affection et d’amour ainsi que dans le fait de prendre soin de quelqu’un. Après l’annonce de son diagnostic, votre proche peut sentir son partenaire distant, tant émotionnellement que physiquement. Il faut du temps pour que chacun puisse retrouver ses repères et de nouvelles sensations. 
De la crainte de blesser à la surprotection, il peut être difficile pour son partenaire de s’y retrouver.1,3
Il peut lui paraître tabou d’aborder ces différents sujets mais le fait d’en parler l’aidera non seulement à prendre de la distance mais aussi à soulever ces problèmes avec son partenaire.2

 

Références
1. INCa. Les traitements des cancers du sein. Collection Guides patients. Octobre 2013. Consulté le 4 août 2020.
2. ESMO. Que signifie le terme survie ? Patient series guide. 2017. Consulté le 4 août 2020.
3. INCa. Patients et proches. Aider un proche malade. Relations sexuelles. Disponible sur le site de l’Institut National du Cancer. Consulté le 4 août 2020. 

Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !