Enable JavaScript to visit this website.

Annoncer son cancer à ses proches : un moment délicat

Réf. PP-ONC-FRA-0405

Une fois le diagnostic de cancer établi, vous devez annoncer votre maladie à votre entourage. Un moment forcément empreint d'émotions, qu’il vaut mieux anticiper.

 Préserver vos proches lors de l'annonce de votre cancer 

L’annonce de votre cancer va forcément déclencher beaucoup d’émotions dans votre entourage. Il est ainsi important d’avoir à l’esprit quelques attitudes à éviter, comme vous laisser envahir par la panique ou, au contraire, minimiser la situation au moment de l’annonce(1)

Lorsque vous devez dévoiler votre maladie à des proches, ayez toujours en tête la santé physique et psychologique de chacun :  que sont-ils en mesure de supporter? Si une personne de votre entourage est plus « solide » et plus optimiste, avec une meilleure capacité à prendre du recul et à gérer ses émotions, c'est à elle qu’il faudra l’annoncer en premier. Les qualités de ce proche peuvent d'ailleurs lui permettre de devenir également votre personne de confiance

 Quand l'annonce est difficile à entendre 

Attention, il est inutile de forcer quelqu'un qui se réfugie dans le déni à entendre la vérité. Mais il est toujours préférable d'adopter un langage de vérité.     
Si vous préférez cacher votre maladie, l'inquiétude, la tristesse, la lassitude et la fatigue finiront toujours par transparaître dans votre langage non verbal. Le ou les proches auxquels vous aurez caché votre état vont alors percevoir que quelque chose ne va pas et seront d'autant plus inquiets (ne pas savoir équivaut souvent à imaginer le pire !). En revanche, il n'est pas toujours nécessaire de tout dire. Vous pouvez également adapter le discours à ce que chacun peut, à votre avis, supporter, notamment pour l’annoncer aux enfants.

Dans tous les cas, annoncer votre cancer à vos proches nécessite un certain doigté. Alors que vous êtes vous-même peut-être bouleversé par le diagnostic, il peut être préférable de demander conseil à un professionnel, psychologue ou soignant, pour vous épauler : renseignez-vous dans votre établissement de soin.

 

Référence
1. « Vivre auprès d’une personne atteinte d’un cancer ». SOR SAVOIR PATIENT : guide d’information et de dialogue à l’usage des proches de personnes malades. FNCLCC en partenariat avec la Ligue Nationale contre le cancer. 2006.

  • les soins de support médicamenteux et non médicamenteux

    Les soins de support, vos alliés « bien-être »

    Médicamenteux ou non-médicamenteux, les soins de supports sont destinés à améliorer votre bien-être durant le traitement de votre cancer. 

    Lire l'article
Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !