Enable JavaScript to visit this website.

Congés spéciaux et hébergement pour accompagner un proche atteint d’un cancer

Réf. PP-ONC-FRA-0406

Plusieurs dispositifs vous permettent d’interrompre temporairement votre activité professionnelle et/ou d’être hébergé à proximité du lieu où votre proche reçoit un traitement contre son cancer.

 

 Quels congés spéciaux, dans quelles situations(1) ? 

Dans tous les cas, le contrat de travail est suspendu : vous ne percevrez plus de salaire et ne cotiserez pas durant cette période d'arrêt d'activité pour rester auprès de votre proche malade du cancer. Vous retrouverez votre emploi (ou un emploi similaire) avec une rémunération équivalente à l’issue de ce congé.

Type de congé Solidarité familiale Proche aidant Présence parentale
Dans quelle situation ? Un proche est gravement malade avec une mise en jeu de son pronostic vital à un instant déterminé Un proche résidant à votre domicile présente une perte d'autonomie importante ou est handicapé Votre enfant à charge atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident grave
Pour quelle durée ? 3 mois renouvelables une fois, soit 6 mois maximum  3 mois renouvelables dans la limite d'un an sur l'ensemble de la carrière 310 jours ouvrés maximum (il est possible d’avoir moins) utilisables sur 3 ans maximum ; renouvelables selon le cas, c’est-à-dire si l'état de santé de l'enfant le justifie(4)
Quelle démarche auprès de mon employeur ? Demande au moins 15 jours avant le début du congé par lettre recommandée avec AR À la condition d’avoir au moins 1 ans d’ancienneté : au moins 1 mois avant le début du congé par lettre recommandée avec AR Sans condition d’ancienneté, demande initiale au moins 15 jours avant le début du congé par lettre recommandée avec AR ou remis en main propre (en joignant le certificat et le dossier médical) ; puis au moins 48 heures à l’avance à chaque nouvelle absence
Quels justificatifs ? Certificat médical attestant que votre proche souffre d’une maladie grave qui met en jeu son pronostic vital - déclarations sur l’honneur :
du lien de parenté avec le malade,
- preuve de la dépendance du malade (décision d’attribution de l’allocation personnalisée d’autonomie, APA).
Certificat médical attestant de la gravité de la maladie ou handicap ou accident et de la durée prévisible des soins contraignants qui nécessite la présence indispensable d'un parent
Quelle indemnisation ? Vous pouvez percevoir une allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (AJAP) (55,38 € au 24/09/2018) (2),(3)  Ce congé n’est pas rémunéré sauf si la convention collective de l’employeur le prévoit
Toutefois, vous pouvez être employé de la personne aidée lorsque celle-ci perçoit l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou la prestation de compensation du handicap (PCH) (1)
Allocation journalière de présence parentale, AJPP (43,57 € pour un couple, 51,77 € pour une personne seule au 24/09/2018 (4),(5) 
Comment procéder ? Demande à adresser à l’Assurance Maladie
Formulaire Cerfa 14555*01 disponible sur le site du service public (6) + attestation employeur prouvant que le salarié bénéficie d’un congé de solidarité familiale
  Demande à adresser à votre Caisse d’allocations familiales (CAF) 
Formulaire de demande Cerfa n°12666*03, disponible sur le site du service public(7)   

 Comment être hébergé auprès de la personne malade ? 

Pour être hébergé à proximité du lieu d’hospitalisation de votre proche ou de votre enfant malade, plusieurs solutions s'offrent à vous :

NB : Tarifs en fonction des ressources

Pour être présent en continu à l’hôpital auprès de votre enfant malade, rapprochez-vous de l’établissement hospitalier pour demander une chambre parent/enfant. 

Bon à savoir : les hébergements sont le plus souvent gérés par des associations à but non lucratif qui proposent des tarifs dégressifs en fonction des ressources(8).

Toutes ces thématiques sont abordées dans un guide social départemental, créé par La Ligue contre le cancer, qui recense les organismes ayant pour mission d'accompagner les malades pendant et après la maladie (soutien moral, échanges, relais...) et apporte des informations pratiques et des contacts locaux aux patients et aux proches.

 

Références 
1. Congés d’accompagnements, e-cancer.fr, disponible à : http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Aider-un-proche-malade/Conges-pour-les-proches/Deux-conges-d-accompagnement, consulté le 07/09/2018
2. https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F706, consulté le 07/09/2018
3. Ameli.fr, Bénéficier de l’allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie, disponible à : https://www.ameli.fr/assure/remboursements/pensions-allocations-rentes/allocation-journaliere-accompagnement, consulté le 17/01/2019
4. http://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/temps-de-travail-et-conges/conges-et-absences/article/les-conges-et-absences-pour-enfant-malade, consulté le 07/09/2018
5. Service Public.fr, Allocation Journalière de présence parentale (AJPP), disponible à : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15132, consulté le 17/01/2019
6. http://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/formulaires/S3708.pdf, consulté le 07/09/2018
7. https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R15336, consulté le 07/09/2018
8. FMAH, La Mission des établissements, disponible à : http://fmah.fr/la-mission-des-etablissements/, consulté le 17/01/2019.

Fiche conseil

La protection juridique, pendant et après le cancer

Télécharger
  • les soins de support médicamenteux et non médicamenteux

    Les soins de support, pour une meilleure qualité de vie

    Médicamenteux ou non-médicamenteux, les soins de supports sont destinés à améliorer le bien-être de votre proche malade durant le traitement de son cancer.

    Lire l'article
Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !