Enable JavaScript to visit this website.

Les différents types de cancers du sein

Réf. PP-ONC-FRA-0409

Afin de planifier le traitement optimal et d’augmenter les chances de réussite face à la maladie, il est important de définir le type de cancer du sein dont vous êtes atteint. La classification de votre cancer du sein se fera selon deux étapes, en déterminant le type de tumeur (dépendant de la région du sein atteinte) et en définissant le sous-type (c’est-à-dire le type de mutation à l’origine de la tumeur).


 Les types de cancer du sein(1) 

Le carcinome canalaire in situ (CCIS) 

Ce type de tumeur atteint les canaux lactifères du sein, c’est-à-dire les canaux qui transportent le lait depuis les glandes mammaires jusqu’au mamelon. Ce type de cancer est dit précoce car il est limité au sein lors du diagnostic.

Le carcinome canalaire infiltrant (CCI)

Comme le CCIS, ce type de tumeur atteint les canaux lactifères mais il est plus invasif, c’est-à-dire qu’il va se propager et s’étendre jusqu’aux tissus mammaires. Il s’agit du cancer du sein le plus commun.

Le carcinome lobulaire in situ (CLIS) 

Des cellules anormales vont se développer dans les glandes mammaires qui produisent le lait dans le sein. Il ne s’agit pas d’une tumeur, mais ce type d’altération augmente les risques de développer un cancer par la suite.

Le carcinome lobulaire infiltrant (CLI) 

Ce type de cancer est plus rare, il débute dans les glandes mammaires puis se propage aux autres tissus du sein.

Le cancer inflammatoire du sein 

Il s’agit d’une forme rare de cancer du sein. Les symptômes sont généralement un sein rouge et enflé. Ce type de cancer est plutôt agressif et semble se développer de manière assez rapide, mais il reste rare.

 Les sous-types de cancer du sein(1) 

Le cancer du sein est une maladie hétérogène : il n’existe pas qu’un seul type de tumeur. On parle de type et de sous-type. Le médecin effectuera des tests en laboratoire afin de connaître le type de mutation à l’origine du développement de la tumeur. Il existe plusieurs types de mutations.

Récepteur hormonal positif 

Il existe dans l’organisme des récepteurs à la surface des cellules qui leur permettent de recevoir les messages des hormones et d'adapter leur fonction et leur comportement. Dans le sein, on retrouve des récepteurs aux estrogènes (ER) ainsi que des récepteurs à la progestérone (PR). 
Les tests permettront de déterminer si votre tumeur est due à une hyperactivation de ces récepteurs en réponse aux hormones. Votre tumeur sera alors qualifiée de ER-positive ou PR-positive. Les cancers à récepteurs hormonaux positifs sont souvent plus fréquents chez les femmes ménopausées. Ce sous-type de cancer représente environ 60% à 75% des cancers du sein.

HER2-positif 

Ce sous-type représente environ 15% à 30% des cas de cancer du sein. HER2 est un récepteur situé à la surface des cellules et il leur transmet un message lorsqu’il est activé par un facteur de croissance épidermique. Ce facteur de croissance a pour but de signaler à la cellule qu’il faut croître. Dans ce type de cancer, le récepteur HER2 se retrouve en quantité anormale à la surface de la cellule et il est généralement suractivé. Ceci a pour effet de multiplier les signaux de croissance transmis à la cellule qui va alors croître excessivement et se multiplier de manière anormale

Triple négatif 

Lorsque le test en laboratoire ne révèle aucune des mutations sur les gènes cités précédemment (ER, PR, HER2), il s’agit alors d’une tumeur « triple négative ». Les cancers du sein triple négatif représentent environ 15% des cancers du sein invasifs et il semble être plus fréquent chez les femmes jeunes.(3)

BRCA 

La plupart des cancers du sein sont sporadiques, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas héréditaires. Cependant, il existe une forme de cancer du sein dite héréditaire. Cette forme de tumeur est moins fréquente, elle représente entre 5 et 10% des cas de cancer du sein. Elle est due à un gène appelé BRCA (qui existe sous deux formes, BRCA1 et BRCA2). Les individus porteurs de la mutation affectant ce gène présentent une prédisposition à développer un cancer du sein.

Il n'existe pas "un" mais "des" cancers du sein ; la détermination du type et du sous-type de maladie permet aux équipes médicales d'élaborer une stratégie thérapeutique pour vous traiter de manière optimale.

Il existe quatre grands types de cancer du sein métastatique.(2)

schema types de cancer du sein

 

Références
1. 
HAS. Actualisation du référentiel de pratiques de l'examen périodique de santé - Dépistage et prévention du cancer du sein. Février 2015. Disponible sur le site de la HAS. Consulté le 28 juin 2019


2. E.Senkus et al. Primary breast cancer: ESMO clinical practice guidelines for diagnosis, treatment and follow-up. 2015. Annals of oncology 26 (S5): v8 - v30

3. S.Zilberman *, M. Ballester , C. Bezu, E. Daraï, R. Rouzier Tumeurs triple négatives du sein : facteurs pronostiques et prédictifs p.8

Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !