Enable JavaScript to visit this website.

Les directives anticipées : faire respecter la volonté du patient

Réf. PP-ONC-FRA-0361

Pour le patient, il est essentiel de rédiger ses directives anticipées(1),(2) car elles permettent au médecin de connaître ses souhaits concernant la possibilité de limiter ou d’arrêter les traitements en fin de vie. Quelques conseils pour comprendre votre rôle dans ce processus, en tant que proche du patient.

 

 Les directives anticipées: sous quelle forme les présenter ? 

La loi (n° 2005-370) du 22 avril 2005, relative aux droits des malades et à la fin de vie, permet à toute personne majeure de rédiger des directives anticipées pour le cas où elle serait un jour hors d’état d’exprimer sa volonté. La directive anticipée est un écrit par lequel une personne fait connaître ses désirs quant aux questions relatives à sa fin de vie, en particulier sur la question de l’arrêt ou de la limitation des traitements. Les directives doivent être écrites, datées, signées et authentifiées par le nom, le prénom, la date et le lieu de naissance du rédacteur. En revanche, le décret ne prévoit pas de format particulier pour la rédaction des directives anticipées.

 Le rôle des proches 

Si la personne n'a plus la possibilité d’écrire, mais reste capable d’exprimer sa volonté, elle peut faire appel à deux témoins, parmi lesquels sa personne de confiance, pour attester que l’écrit correspond à la véritable expression d’une volonté libre et éclairée. 

Les directives anticipées peuvent être modifiées à tout moment, partiellement ou totalement. Elles restent toujours révocables. Enfin, les directives doivent être datées de moins de trois ans avant un éventuel état d’inconscience de la personne.

Les directives anticipées permettent, le cas échéant, de prendre les meilleures décisions et dispositions pour le bien-être et la santé de votre proche atteint d'un cancer. Leur formalisation est donc importante !

 

Références
1. Les directives anticipées. Institut national du cancer en collaboration avec La Ligue contre le cancer.
Mis à jour le 22/02/2012. https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Vos-droits/Personne-de-confiance-et-directives-anticipees, consulté le 04/02/2019
2. Directives anticipées, notice explicative - centre hospitalier jean marcel brignolles

  • La personne de confiance

    La personne de confiance, un interlocuteur privilégié

    Au côté du patient tout au long de son traitement, la personne de confiance est à la fois son soutien indispensable et un référent utile pour les médecins.

    Lire l'article
Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !