Enable JavaScript to visit this website.

Cancer : comment adapter votre alimentation?

Réf. PP-ONC-FRA-0375

L’alimentation joue un rôle primordial dans le traitement de votre cancer : en mangeant de manière saine et équilibrée, vous favoriserez le maintien de vos défenses immunitaires. En même temps, les effets secondaires des médicaments nécessiteront que vous adaptiez votre alimentation en conséquence. Voici quelques conseils.

 Les règles générales 

En dehors de cas particuliers, les règles d’une alimentation saine doivent s'appliquer : mangez selon vos goûts, de manière variée et équilibrée, sans abuser du sucre et des graisses animales(1)(2). Une brochure très complète à ce sujet peut être téléchargée sur le site de la Ligue nationale contre le cancer(1). Il est important de vous peser deux fois par semaine, à la même heure, car le cancer ou les traitements peuvent entraîner un amaigrissement ou, à l'inverse, une prise de poids.    

 Que faire en cas d'amaigrissement ? 

Fractionnez vos prises alimentaires, enrichissez vos plats de crème, d'œufs ou de fromage. Assurez-vous d’avoir toujours chez vous des aliments caloriques et faciles à consommer sans préparation (biscuits, laitages...). Une place importante doit être accordée aux aliments riches en protéines comme les œufs, les produits laitiers, les viandes, les poissons et les céréales. Au besoin, des compléments nutritionnels peuvent vous être prescrits par votre médecin. Attention : si votre perte de poids dépasse 10 %, vous devez consulter. 

 Que faire en cas de prise de poids liée au traitement ? 

Adoptez quelques règles diététiques simples : faites trois repas par jour, évitez de grignoter, faites attention aux matières grasses cachées (charcuterie, viandes grasses, pâtisseries...) et au sucre, pratiquez un exercice physique adapté à vos possibilités.
Vous devez cependant conserver des apports suffisants pour préserver vos défenses immunitaires : il est déconseillé de se lancer dans un régime sans en parler à votre médecin. Souvent, la prise de poids est liée au traitement, et tout rentrera dans l’ordre une fois celui-ci terminé(1).

 Traitements du cancer et impacts sur l'appétit 

La chimiothérapie est fréquemment responsable de nausées et d’une perte d’appétit. Quelques conseils peuvent vous aider à surmonter ces effets indésirables(1) :

  • la veille de la chimiothérapie, faites un repas léger,
  • en cas de nausées, allégez vos repas, mangez lentement, évitez les fritures et les préparations grasses,
  • mangez selon vos envies et ne vous forcez pas à manger ce qui vous écœure,
  • prenez des collations à 10 h et 16 h,
  • Les eaux gazeuses ou les boissons gazéifiées sucrées peuvent être bénéfiques,
  • après les repas, reposez-vous une demi-heure ou une heure, en position semi-assise plutôt que couchée,
  • évitez les parfums ou les plats qui ont des odeurs puissantes,
  • mangez froid ou tiède, pour diminuer les odeurs. 

 Traitements du cancer et inflammation buccale 

La chimiothérapie ainsi que la radiothérapie dans la région de la tête et du cou entraînent souvent une inflammation buccale(1) :

  • évitez les noix et noisettes, le gruyère, les aliments acides (agrumes, tomates, cornichons...), les aliments secs et croquants (chips, pain, crudités...), trop chauds ou épicés, l’alcool,
  • consommez des aliments neutres (laitages, compotes...), de texture douce (pâtes, entremets, œufs, glaces...). Au besoin, passez les aliments au mixeur pour obtenir une préparation lisse.

Votre alimentation est impactée par le traitement de votre cancer ; n'hésitez pas à poser toutes vos questions à votre équipe médicale et adressez-vous aux associations de soins de support qui sauront également vous conseiller.

 

Références
1. « Alimentation et cancer. » Guide édité par la Ligue nationale contre le cancer. Version actualisée novembre 2010.
2. « Conseils alimentaires après traitement d’un cancer »; centre de lutte contre le cancer Paul-Strauss. http://www.centre-paul-strauss.fr/presse/documentation

  • Activité physique adapté

    Améliorez votre état général et moral avec une activité physique adaptée?

    La pratique régulière d'une activité physique, adaptée (APA) ou non, pendant le traitement de votre cancer présente de nombreux bénéfices pour votre santé.

    Lire l'article
Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !