Enable JavaScript to visit this website.

Le PPS : un programme de soins adapté à chaque situation

Réf. PP-ONC-FRA-0355

Le programme personnalisé de soins (PPS)(1) est destiné à donner à votre proche toutes les informations nécessaires sur le déroulement de son traitement et à faciliter les échanges entre les professionnels de santé(1). Ce PPS doit prendre en compte l’ensemble de ses besoins et insiste sur le rôle des professionnels de premier recours, comme son médecin traitant. Ce programme comprend un volet sur les soins et un volet social.

 

 Le volet soins 

Le volet soins du PPS est directement issu de la réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP). Il formalise le traitement qui a été proposé et que le patient a accepté. Il est remis par le médecin oncologue au cours d’une des étapes du dispositif d’annonce. Dans ce PPS se trouve le calendrier des soins et du suivi, avec le plan de traitement et l’organisation de celui-ci. Y figurent les durées prévisibles des hospitalisations, les dates des différents traitements (chimiothérapie, chirurgie, radiothérapie), les bilans prévus et leurs dates. Bien entendu, ce calendrier n’est pas figé et peut être modifié, suspendu ou interrompu, en fonction de l’évolution de l’état de santé du patient.

Dans ce volet doit figurer aussi la liste des documents qui ont été transmis à son médecin traitant. 

Le plan Cancer 3(1) insiste sur le fait que chaque parcours de soins doit être adapté à chaque patient. L’idée est de garantir à chacun une pleine compréhension et un consentement éclairé aux propositions thérapeutiques. Les enfants, adolescents et jeunes adultes, et les personnes âgées doivent accéder à des dispositifs adaptés à leurs spécificités. Les soins de support doivent être accessibles à tous.

 Le volet social 

Ce volet prend en compte d’éventuelles difficultés identifiées par les intervenants sociaux que vous et votre proche malade avez rencontrés. Cela fait partie d’une volonté de prise en charge globale et personnalisée du patient. Il se peut en effet que la maladie soit, à un moment ou à un autre, à l’origine de difficultés sociales, professionnelles ou familiales pour lesquelles les assistants sociaux peuvent aider à trouver des solutions.

Après la remise du PPS, il sera proposé au patient, dans le cadre du dispositif d’annonce, de rencontrer un membre de l’équipe soignante, le plus souvent un(e) infirmièr(e). Il (elle) s’assurera que le patient a bien compris le projet thérapeutique et répondra à toutes les questions qu’il se pose encore au sujet de sa maladie. Cette consultation n’est pas obligatoire, mais elle est très utile, et vivement recommandée.
 

Prendre un deuxième avis ?

Devant le choc émotionnel que constitue l’annonce d’un diagnostic de cancer, votre proche peut souhaiter prendre un deuxième avis. Sachez que rien ne l’interdit. Il est toutefois important de veiller à ce que cela ne retarde pas la mise en route de son traitement et d’essayer dans la mesure du possible d’en parler avec l’oncologue ou l’hématologue pour ne pas altérer la relation de confiance.
 
Pour que le parcours de soins soit respecté, le patient doit en parler aussi avec son médecin traitant. Le deuxième spécialiste consulté aura besoin de tout le dossier médical pour rendre son avis.

 

Références
1. « Parcours personnalisé des patients : les outils ». Institut national du cancer. https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Parcours-de-soins-des-patients/Parcours-personnalise-du-patient-pendant-et-apres-le-cancer
18/01/2019
2. Organisation_des_soins_en_cancerologie, INCA, Juillet 2016

  • Le programme personnalisé de l’après-cancer

    Le programme personnalisé de l’après-cancer (PPAC) : un suivi après le cancer

    Le traitement s'achève : votre proche entre dans la phase de l'après-cancer. Le PPAC fixe alors les modalités de suivi post-traitement (soins de support...).

    Lire l'article
Close overlay
Une suggestion d'article ? Envoyez-la nous !